J’ai beau chercher mais je ne trouve pas… Il y a t-il un gâteau plus simple à réaliser que le fameux quatre-quarts breton ? Pas besoin de se casser la tête, les 4 ingrédients principaux (farine, sucre, oeufs, beurre) y sont présents à parts égales. Malins ces Bretons 😉

Mais dans mon souvenir, la quatre-quarts est un gâteau quand même un peu…  lourd (à mon goût. Je ne veux surtout pas me fâcher avec mes amis Bretons hein ;-))…. C’est pas bien compliqué, dès que je trouve un gâteau n’est pas assez léger, je fais appel à la Maïzena et l’affaire est dans la poche ou la légèreté dans le gâteau ou le quatre-quarts dans l’assiette ou… ok, j’arrête 🙂 [Tweet « Et si on passait à la recette du quasi quatre-quarts ? »]

quatre quarts version noix de coco


Quasi quatre-quarts : la recette inratable

Préparation : 15 min / Cuisson : 30 min

Ingrédients 

100 g de beurre

70 g de farine de blé + 30 g de Maïzena

2 petits œufs (un œuf fait environ 50-60 g)

50g de miel ou 40g de cassonnade

1/2 sachet de levure chimique

Facultatif et au choix 

Noix de coco, citron (jus+zeste), amande amère, vanille,etc…

Ustensiles

Un saladier

Un fouet ou un batteur électrique

Préparation

1- Mettez votre four à préchauffer à 180°

2- Fouettez les œufs et le miel (ou le sucre).

3- Incorporez la farine, la Maïzena, la levure et mélangez bien.

4- Finissez en ajoutant le beurre fondu et  mélangez jusqu’à ce que l’appareil soit bien homogène.

5- Enfournez 30 minutes. Pour vérifier que votre gâteau est bien cuit, plantez-y un couteau : si la lame doit est sèche c’est que le gâteau est cuit 🙂

 

part de quatre-quarts

 

A décliner à l’infini

Noix de coco, vanille, raisins secs, noisettes, citron-pavot, incrusté de confiture de fraises, d’abricots … Les possibilités sont quasi infinies. Dans ma recette j’ai mis des morceaux de Nutella maison. et je l’ai saupoudré de noix de coco râpé. Parce que je craque complètement pour le mariage du chocolat et de la noix de coco….  La Maïzena rend vraiment ce gâteau léger et le miel le sucre juste ce qu’il faut.  Tester cette recette c’est l’adopter !