Ces dernières semaines, j’ai vu des tas de recette de panna cotta à la vanille défiler sur la blogosphère. Mangue, passion, framboise, fraise… Tous ces parfums m’ont donné envie de tenter une panna cotta moi aussi. Mais étrangement, toutes les recettes que j’ai vu contenaient de la gélatine. Problème : je n’utilise jamais de gélatine. Je n’en ai jamais eu besoin et j’ai une boîte de dix sachet d’agar-agar qui traîne dans un placard depuis… Pouuuhh un long moment. Je vous propose donc une panna cotta à la vanille à base d’agar-agar. Je l’ai fait goûter à des spécialistes de la panna cotta et ils ont tous validé 🙂

Panna cotta à la vanille : des dosages simplissimes

Pour cette recette j’ai utilisé trois briques de crème liquide fluide et légère (4% de matières grasses) de 20 cl chacune. 3 cuillères à soupe de sucre de fleurs de coco, une gousse de vanille et un sachet d’agar-agar. Sur ma boîte d’agar-agar, ils conseillent d’utiliser un sachet de 3 g pour 75 cl. J’ai utilisé un sachet pour 90 cl et la crème était prise sans être trop ferme. J’ai beaucoup aimé cette texture.

Pour tout vous dire, j’ai d’abord testé 1 g d’agar-agar pour une brique. Tout à été parfait, mais sans balance qui commence à 1 g, j’imagine que ça peut être compliqué de mesurer 1 g sur 3… Donc autant en faire une « grande » quantité.

Au niveau du sucre : idem. Une cuillère à soupe de sucre (rase) par brique de lait me semble la quantité idéale. J’ai utilisé le sucre de fleurs de coco pour la première fois avec cette recette. Son goût est doux et légèrement caramélisé. Mais évidemment, tout sucre fera très bien l’affaire 😉

 

panna cotta vanille et coulis de framboises

 

Différents coulis

Pour renouveler le plaisir sans jamais se lasser, il suffira de changer le coulis de cette panna cotta à la vanille. En vrac, j’aimerais tester :

J’ai aussi envie de tenter les panna cotta salées :

  • chèvre / tomate
  • gorgonzola / noix
  • courgettes / chorizo grillé

Dans le cas de panna cotta salée, je pense que je ferais fondre le fromage dans la chèvre et je rajouterais l’agar-agar ensuite… Mais bon ça c’est une autre histoire 🙂

 

 

la recette facile de la panna cotta à l'agar-agar goût vanille

 

 

Imprimer la recette
Panna cotta vanille à l'agar agar
Une recette simplissime du fameux dessert italien !
panna cotta à l'agar-agar à la vanille
Temps de Préparation 10 + 10 minutes
Temps de Cuisson 5+5 minutes
Temps d'Attente 4 h (minimum)
Portions
gourmands
Ingrédients
Pour la panna cotta vanille
Pour le coulis de framboise
Temps de Préparation 10 + 10 minutes
Temps de Cuisson 5+5 minutes
Temps d'Attente 4 h (minimum)
Portions
gourmands
Ingrédients
Pour la panna cotta vanille
Pour le coulis de framboise
panna cotta à l'agar-agar à la vanille
Instructions
Réalisation de la panna cotta
  1. Versez la crème liquide dans une casserole. Prélevez 2-3 cuillères à soupe pour y dissoudre l'agar-agar.
  2. Fendez la gousse de vanille et grattez les grains. Mettez les grains de vanille et la gousse dans la crème liquide ainsi que l'agar-agar delayé. Ajoutez le sucre. Mélangez bien.
  3. Portez la crème à ébullition en fouettant régulièrement. *Quand le mélange atteint 90°C, laissez bouillir doucement 30 secondes. Puis éteignez le feu.
  4. Filtrez le mélange (si l'agar-agar ne s'est pas totalement dissout, vous récupérerez d'éventuels résidus et aussi de récupérez la gousse de vanille).
  5. Versez le mélange dans des petits pots et laissez refroidir à température ambiante. Une fois les crèmes froides, mettez les au frigo pour 4h minimum (une nuit serait l'idéal).
Réalisation du coulis de framboises
  1. Mettez les framboises dans une casserole avec un fond d'eau et le sucre. Mélangez bien et portez à ébullition. Laissez cuire 10 minutes.
  2. Passez au mixeur et laissez refroidir à température ambiante. Une fois la préparation froide, conservez-la au frigo dans un récipient hermétique.
Assemblage
  1. Versez le coulis de framboises sur la panna cotta.
Facultatif
  1. Pour apporter du croustillant, émiettez un biscuit sur votre panna cotta juste avant de servir.
Notes

*Le pouvoir gélifiant de l'agar-agar se révèle en le portant à ébullition puis en refroidissant.